Groupama perspectives sectorielles (GPS) # 8 - JANVIER 2019
Le trimestriel de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



CONJONCTURE

Europe, récession en vue ?


Sans la Banque centrale européenne, les pays membres de la zone euro auraient très certainement déjà plongé en récession.
Dans un contexte de ralentissement économique mondial, la croissance des pays européens ne fait pas exception : si en 2018 le PIB de la zone euro a crû de 1,9 %, sa progression est estimée à seulement 1,2 % pour l’année 2019. En tête de liste des pays les plus touchés, l’Allemagne dispute la première place à l’Italie.

Le modèle allemand subit de plein fouet la guerre commerciale et le ralentissement de la croissance mondiale
L’industrie allemande, qui repose sur un modèle économique d’exportation, marque très nettement le pas depuis le début de l’année. Les conséquences ne se font pas attendre, avec 60 000 nouveaux chômeurs recensés en mai... Cela faisait depuis 2013 que le pays n'avait pas vu ce nombre augmenter, signe que les troubles sur le plan du commerce international commencent à pénaliser l’ensemble de son économie, secteur des services compris. La Banque centrale allemande l’a d’ailleurs confirmé en abaissant ses prévisions de croissance pour 2019 de + 1,6 % à… + 0,6 % et pour 2020 de + 1,6 % à + 1,2 %.
L'Italie sur le fil du rasoir
L’Italie, qui a connu une courte récession fin 2018, avec une baisse de son PIB durant deux trimestres consécutifs, a dévoilé une croissance de seulement 0,1 % au premier trimestre 2019. Peu après la publication de ce chiffre, la Commission européenne a menacé de sanctions : le pays, en passe d’atteindre des niveaux de dette jugés excessifs, devrait s’orienter vers de « nouvelles réformes » et non vers une augmentation des dépenses publiques selon Bruxelles.
C’est dans ce contexte tendu que le parlement italien a voté de manière unanime en faveur de la création de « minibots », des bons d’échange fiscaux, qui, selon la manière dont ils seront mis en place, pourraient fonctionner comme une monnaie parallèle à l'euro en Italie... Les tensions ne sont pas près de disparaître.
La Banque centrale européenne, ce nouvel Atlas condamné à porter la zone euro

Heureusement pour la zone euro, la BCE veille en maintenant des taux d’intérêt au plancher pour tout le monde. Cela permet aux agents privés de pouvoir emprunter à bas coût, évitant ainsi tout décrochage brutal de l’économie.

 

 

France  Allemagne Royaume-Uni Italie  Espagne Zone Euro   
Croissance du PIB (% variation annuelle)1,20,71,8–0,12,41,2T1 2019
Consommation des ménages (% variation annuelle)0,81,61,90,21,41,1T1 2019
Investissement global (% variation annuelle)331,72,64,4*4,8T1 2019 et *T4 2018
Inflation totale (% variation annuelle)1,11,32,1*0,90,91,2mai et
*avril 2019
Inflation sous-jacente (% variation annuelle)0,30,91,8*0,51,3*0,8mai et
*avril 2019
Taux à 10 ans (variation depuis un trimestre)0,11 %
(- 21 pb)
-0,24 %
(- 17 pb)
0,87 %
(- 13 pb)
2,42 %
(- 8 pb)
0,57 %
(- 52 pb)
–0,24 %
(- 17 pb)
12/6/2019
Taux de chômage (%)9,13,33,710,8*14,78,1T1 2019 et *T4 2018
Dette publique (% du PIB)98,560,986,8132,297,185,2T4 2018
Dette privée des entreprises non financières (% du PIB)72,639,468,565,27061,4T4 2018
Stock de crédits aux entreprises non financières
(milliards d'unités monétaires nationales)
3314,31 923,41 772,61 225,51 125,812 154,6T4 2018