Groupama Perspectives Sectorielles [GPS] - Numéro 16 - Octobre 2022
La lettre de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



CONJONCTURE

États-Unis : le choix assumé de la récession


Face à une inflation hors de contrôle, la Fed assume depuis son symposium du mois d’août de freiner, même douloureusement, l’économie américaine.

Aux États-Unis, l’inflation (+8,3 % sur un an en août) continue d’être entretenue par la hausse des salaires. Dans le détail, le nombre d’emplois non pourvus est si important (il y a près de 2 offres d’emplois pour chaque américain n’en disposant pas) que les travailleurs ont un pouvoir de négociations inédit. Au bilan, il existe une véritable « prime » à la mobilité qui génère de l’inflation salariale : le salaire des travailleurs qui changent d’emploi progresse 1 fois ½ plus rapidement que le salaire de ceux qui gardent le leur.

Durcissement drastique de la politique monétaire

L’inflation salariale rend la tâche de la Fed particulièrement ardue car le problème ne peut être réglé qu’en passant par une récession et une hausse du taux de chômage… Depuis cet été, ce choix difficile est clairement assumé par la Fed qui durcit progressivement les conditions de financement de l’économie américaine avec des taux directeurs désormais compris entre 3 et 3,25 %. Aussi faut-il s’attendre à de nouvelles hausses des taux, au moins jusqu’au T1-2023 (inclus).

Une politique budgétaire en sens inverse

Dans le même temps, le président Biden a proposé un plan d’annulation de la dette des étudiants, dette qui s’élève actuellement à près de 1 600 milliards de dollars. Mais un tel plan, estimé entre 200 et 1 000 milliards de dollars étalés sur 10 ans, devrait augmenter l’inflation d’au moins +0,1 % par an… Un tel paradoxe rend la situation complexe à appréhender, même si selon toute vraisemblance la première économie mondiale ne pourra éviter le dérapage économique d’ici la fin d’année.



  France Allemagne Royaume-Uni Italie Espagne Zone Euro  
Croissance du PIB (% variations annuelles) 4,5 1,7 2,9 4,7 6,3 4,1 T2 2022
Consommation des ménages (% variations annuelles) 5,3 6,5 3,6 4,6 3,2 5,6 T2 2022
Investissement global (% variations annuelles) 1,1 -1,7 5,9 11,3 9,8 3,1 T2 2022
Inflation totale (% variations annuelles) 6,6 8,8 9,9 9,1 10,5 9,1 août-22
Inflation sous-jacente (% variations annuelles) 4,1 3,4 6,3 4,1 4,9 4,3 août-22
Taux à 10 ans (variation depuis un trimestre) 2,18 %
(+119 pb)
1,61 %
(+106 pb)
2,43 %
(+80 pb)
3,75 %
(+171 pb)
2,84 %
(+139 pb)
1,61 %
(+106 pb)
16/09/2022
Taux de chômage (%) 7,1 3,0 3,6 7,9 12,5 6,6 T2 2022
Dette publique (% du PIB) 114,4 68,2 99,3 152,6 117,7 95,6 T1 2022
Dette privée des entreprises non-financières (% du PIB) 81,7 50,8 53,8 67,2 65,4 62,5 T1 2022
Stock de crédits aux entreprises non financières (en milliards d'unités monétaires nationales) 4 151,8 2 605,0 1 661,2 1 288,9 1 237,1 13 685,3 T4 2021

Sources : PrimeView, Factset, Eurostat, Banque mondiale, BIS, Banque de France