Groupama perspectives sectorielles (GPS) # 8 - JANVIER 2019
Le trimestriel de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



MATIÈRES PREMIÈRES

Matières premières, clé de la guerre commerciale ?

Si les États-Unis ont ravivé les tensions, la Chine dispose encore d'une carte maîtresse : ses terres rares
Le spectre de la guerre commerciale tire les prix des matières premières à la baisse

À la fois matière première et actif financier, le pétrole n’en a pas fini de voir ses prix monter et baisser. Après avoir touché un point bas en décembre dernier, le prix de l’or noir est allé côtoyer ses plus hauts annuels avant de reculer de 21 % en quelques semaines. Les raisons sont simples : les investisseurs pensaient jusqu’en mai que la querelle entre les États-Unis et la Chine était terminée, permettant une accélération de la croissance mondiale et donc au pétrole de redevenir une denrée appréciée et consommée. Mais Donald Trump en a décidé autrement, en instaurant début mai de nouvelles taxes douanières sur les produits chinois, faisant à nouveau vaciller l’économie mondiale et par conséquent le pétrole. Les autres matières premières, dépendantes également de l’or noir, n’ont pas échappé au phénomène et pâtissent du manque de visibilité actuel.

Les matières premières, nœud gordien de la guerre commerciale

Dans les négociations en cours, les matières premières pourraient être la clé de voûte de la stratégie de négociation chinoise. En effet, le président Xi Jinping pourrait bien décider d’utiliser comme levier de négociation avec les États-Unis l’arme des terres rares, ces éléments chimiques indispensables à la fabrication d’objets technologiques (des batteries des téléphones portables à la fabrication des avions de chasse) et dont la Chine est le principal producteur mondial
(70 % de la production aujourd’hui). Dans ce cas, la « guerre des mots » menée jusque-là sur Twitter se transformerait en guerre commerciale totale susceptible d'entraîner l’économie mondiale dans la récession.


Prix Variations
Matières premières industrielles Au 12/06/2019 3 mois 6 mois 1 an
Métaux 413,1 – 1,0 % – 0,5 % – 8,6 %
Matières premières alimentaires 458,2 – 6,7 % – 6,1 % – 13,6 %
Bétail 783,2 – 11,7 – 7,5 % – 9,7 %
Huiles et graisses 355,5 7,80% 8,20% – 0,9 %
Textiles 410,5 3,40% 4,10% – 9,5 %