Groupama perspectives sectorielles (GPS) # 9 - Décembre 2019
Le trimestriel de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



MATIÈRES PREMIÈRES

la faiblesse de la demande pèse


Les prix du pétrole et des matières premières industrielles restent contenus, notamment en raison du manque de vigueur de l’économie chinoise.

Après avoir baissé substantiellement entre 2018 et le premier semestre 2019, en lien avec le manque de dynamisme des pays émergents, Chine en tête, les prix des matières premières non agricoles sont instables depuis le début du second semestre. D’un côté, le prix du baril de Brent (Londres) oscille entre 50 et 60 euros, quand le prix des matières premières, décrit par l’indice des matières premières de Bloomberg, évolue entre 87 et 92.

Peu de chances de voir les prix des matières premières remonter

Avec le récent soutien des États-Unis aux manifestants de Hongkong et le report perpétuel de la signature d’un accord, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ne semble pas trouver d'issue à court terme… Après trois trimestres de repli, le ralentissement du commerce mondial devrait donc perdurer.
De plus, avec des investissements en chute, la Chine, dont la demande tire traditionnellement le prix des matières premières vers le haut, peine à assumer son rôle de locomotive en dépit des tentatives des autorités pour soutenir l’économie réelle depuis plus d’un an. L'échec relatif de cette politique est un facteur inquiétant et devrait empêcher tout rebond substantiel du prix des matières premières industrielles à court terme.

La mauvaise performance des grands groupes miniers et sidérurgiques accentue la tendance

Des éléments de conjoncture de court terme contribuent également à la baisse des prix. En effet, les difficultés financières des groupes miniers ou sidérurgiques (ArcelorMittal ou Eramet et, à plus forte raison, ThyssenKrupp qui vient de renoncer à verser des dividendes pour cette année) se répercutent désormais à tous les niveaux du secteur.


Prix Variations
Total386,4– 0,5 %– 7 %– 6,8 %
Matières premières industrielles436,1– 1,7 %– 6,8 %– 10 %
Métaux724,9– 1,1 %– 9,6 %– 13,4 %
Matières premières alimentaires324,31,3 %– 7,2 %– 2 %
Bétail359,7– 8,2 %– 14,7 %– 11,9 %
Huiles et graisses346– 6,3 %– 8,2 %– 6,2 %
Textiles273,92,1 %– 4,1 %– 6 %