Groupama perspectives sectorielles (GPS) # 8 - JANVIER 2019
Le trimestriel de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



MATIÈRES PREMIÈRES

Rebond des matières premières alimentaires en 2019


Produits laitiers

En augmentation de 24,2 % depuis le début de l’année, le prix des produits laitiers s’approche de ses plus hauts depuis cinq ans. L’explication est double : la crainte d’une baisse de l’offre concomitante à une augmentation de la demande mondiale.

Sucre

Le premier exportateur de sucre au monde, l’Inde, a augmenté en mai sa production, tirant légèrement le prix du sucre vers le bas (– 3,2 %). La baisse des prix du pétrole, qui a rendu les prix de l’éthanol moins attractifs, a également contribué à la baisse des cours. Facteur de compensation néanmoins, la production sucrière a reculé sur un an de 17 % au Brésil.

Céréales

En baisse de 6 % par rapport aux prix de mai 2018, les prix des céréales ont été affectés par une offre à l’exportation permettant globalement de répondre à la demande mondiale en 2019. Néanmoins, les prix ont connu une légère hausse en glissement mensuel en mai suite à une production de maïs de mauvaise qualité aux États-Unis.

Produits carnés

Depuis janvier, les prix augmentent progressivement, conséquence d’une demande soutenue. Ainsi, en mai, l'épidémie de peste porcine africaine a renchéri les cours mondiaux et les demandes d'importation.

Huiles végétales

Les prix sont toujours nettement inférieurs à ceux de l’année précédente, tirés vers le bas par les prix de l’huile de palme qui ont chuté en raison d’une forte production des pays exportateurs. La baisse généralisée du prix des huiles végétales est néanmoins pondérée par l’appréciation des prix des huiles de tournesol et de soja.