Groupama Perspectives Sectorielles [GPS] - Numéro 16 - Octobre 2022
La lettre de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



COURS MONDIAUX DES MATIÈRES PREMIÈRES

Matières premières agricoles : fin de la folie haussière


Avec des prix en baisse depuis 5 mois, le retournement de tendance se confirme pour les denrées agricoles. Mais la situation reste anormale et risquée !

Malgré une baisse encourageante, les prix des denrées alimentaires (toujours 8 % plus élevés qu’il y a un an) demeurent bien trop hauts pour mettre fin à la crise alimentaire mondiale. Pour rappel, durant la Covid, le nombre de personnes souffrant de faim sévère a augmenté de près de +30 % pour s’établir à 830 millions d’individus en 2021. Et en conséquence de la guerre en Ukraine, 50 millions de plus s’ajoutent au décompte…

Céréales

La baisse de l’indice est surtout due à la contraction des prix du blé (hausse des disponibilités). Pour autant, les prix des céréales restent toujours plus de 10% supérieurs à ceux d’il y a un an…

Huiles végétales

Baisse de la demande mondiale, production satisfaisante et levée d’importants freins à l’exportation (en Indonésie pour l’huile de palme ou encore en Ukraine pour l’huile de tournesol) ont drastiquement fait baisser les prix, désormais plus bas qu’il y a un an.

Produits laitiers

Les prix des produits laitiers restent globalement sur leurs plus hauts en raison d’inquiétudes de long terme sur les productions d’Europe de l’Ouest et des États-Unis qui empêchent les prix de redescendre..

Produits carnés

La baisse des disponibilités exportables (viandes bovine et porcine) est plus que compensée par la baisse des achats des pays importateurs, de la Chine notamment, d’où un plafonnement des prix. Pas de contraintes de disponibilité pour la volaille mais, là encore, la demande baisse.

Sucre

Le relèvement des plafonds d’exportations en Inde a permis une baisse des prix du sucre sur les 4 derniers mois. Mais des perspectives de récoltes en demi-teinte et, surtout, l’appréciation du réal brésilien face au dollar ont pour partie bloqué la baisse.