Groupama perspectives sectorielles (GPS) # 9 - Décembre 2019
Le trimestriel de conjoncture de Groupama Assurance-crédit & Caution



DYNAMIQUES FRANCE

Pacte productif 2025, les clés de la réussite des filières agricoles et agroalimentaires


Avec le Pacte productif, les filières agricoles et agroalimentaires françaises entendent retrouver la voie de la compétitivité.

Dans un contexte pourtant fortement concurrentiel, l’excédent commercial agroalimentaire atteint 798 millions d’euros en septembre 2019 d’après le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ainsi, les exportations ont augmenté pour ce secteur de 8 % (glissement annuel) alors que les importations ont diminué de 1 %.
Afin de dresser un état des lieux de la compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires françaises, un premier bilan du groupe de travail « Agriculture et agro-alimentaire » est paru dans le cadre du Pacte productif 2025.
D’importantes marges de manœuvre (qui traduisent aussi les faiblesses du secteur) sont mises en exergue : l'allégement des procédures administratives, la mise en avant des bonnes pratiques logistiques, l’aide à la transition numérique ou encore un aménagement de la fiscalité.

Pas de réel desserrement de la pression sur les marges des producteurs agricoles

La demande extérieure pour les produits agricoles, bien qu’en hausse, est contrebalancée par une forte concurrence internationale tirant les prix de gros vers le bas. Conséquence, l’indice des prix des produits agricoles à la production est en baisse en septembre de 1,9 % en glissement annuel.
À la même date, l’indice des prix d’achat des moyens de production agricole a légèrement augmenté (+ 0,1 % sur un an), accentuant la tension sur les marges.
Deux points de vigilance, la filière céréales (260 000 exploitations réparties sur 11 millions d’hectares) est confrontée en septembre à une baisse des prix de 17,1 % sur un an. Même tendance pour la filière viticole, qui affiche une baisse des prix du vin de 5,3 % sur un an